Comment gagner de l’argent sur les marchés financiers ?

Gagner de l'argent sur les marchés financiers

Comment gagner de l’argent en bourse? Le CAC 40 a pris 2%, le Dow Jones perd 1%, le Nasdaq explose tout depuis 10 ans, et le S&P 500 grimpe en moyenne de 10% par an, crises comprises. Tu as sûrement déjà entendu ces noms barbares, que ce soit dans des articles ou en toute fin de journal télévisé, pas vrai ?

Mais tu ne fais certainement pas attention, car tu ne sais pas à quoi ça correspond, comment interpréter ces hausses et ces baisses, et surtout, comment faire pour participer à ce monde économique qui parait être au-dessus de ta tête.

Je te préviens, ça va changer dès maintenant ! À la fin de ce guide, tu auras tout compris, tu sauras de quoi tu parles, et tu auras appris comment profiter des hausses et comment gérer les baisses de marchés. Plus important encore, tu sauras ce que 99% de la population ne sait pas : la bourse est faite pour monter, quoi qu’il se passe, et depuis toujours.

Ces bases étant posées, rentrons tout de suite dans le vif du sujet. Let’s go ?!

La bourse, c’est quoi?

Par le passé, la bourse était un lieu où l’on se rendait pour échanger des actions. Tu as sûrement vu des films avec plein de monde qui crie, des gens avec 7 téléphones devant eux, et des grands cris de joie ou de panique. Ça c’est la bourse version romancée et version « ancien temps ».

Aujourd’hui, la bourse est un lieu immatériel d’échanges financiers. Tout le monde y a accès depuis son ordinateur. On peut y acheter des actions, des obligations, des ETF et plein d’autres produits qu’on appelle « dérivés ».

Comment ça fonctionne?

Les marchés financiers n’ont rien révolutionné en termes de façon de fonctionner. Il s’agit d’un système simple basé sur l’offre et la demande. Plus il y a de personnes qui veulent acheter une action, plus le prix de celle-ci va monter. Au contraire, si les gens délaissent une action car elle leur semble peu intéressante, son prix baissera mécaniquement, car personne n’en voudra.

Et ce système fonctionne depuis… 1250 ! C’est à Toulouse qu’une société (les moulins du Bazacle) a décidé pour la première fois de vendre des petits morceaux de son capital à des individus, divisant ainsi la propriété de l’entreprise à plein d’actionnaires différents. Les actions sont nées.

Les différents types de bourses

On distingue deux grands types de bourses : la bourse des valeurs et la bourse des devises.

  • La bourse des valeurs est celle où on peut échanger des actions classiques, par exemple des actions Coca-Cola ou Apple.
  • La bourse des devises est celle où on échange des monnaies, par exemple de l’euro avec du dollar. Tu as déjà entendu que « l’euro vaut 1,10$ aujourd’hui ». C’est sur ce marché que ça se passe.

Il y a en plus une bourse un peu plus spécialisée, où tout un tas de produits dérivés entrent en jeu. On parle ici des CFD’s, des options ou encore des turbos. Nous n’en parlerons pas dans ce guide, ces sujets feront l’objet d’autres articles car ils sont plus complexes et réservés aux investisseurs expérimentés.

Les grandes places boursières mondiales

Les plus utilisées en Europe pour nous, ce sont les bourses de Paris et de Francfort. Si tu habites en France, tu iras surtout acheter tes actions sur Euronext Paris.

Ensuite, bien évidemment, tu voudras profiter des superbes opportunités qu’offrent les États-Unis en termes d’investissement. Pour cela, la place boursière la plus connue est la NYSE (New York Stock Exchange), basée comme tu t’en doutes, à Wall Street.

C’est également aux USA qu’on retrouve le fameux Nasdaq, qui regroupe les plus grandes actions technologiques telles que Apple, Google ou encore Microsoft.

Viennent ensuite la bourse de Tokyo, de Shanghai de Londres et plein d’autres, mais que tu n’utiliseras pas ou très peu.

indices boursiers

Les horaires d’ouverture

Contrairement au marché des cryptomonnaies, la bourse ne fonctionne pas 24h sur 24 et 7 jours sur 7 ! Elle a aussi ses horaires et ses weekends.

En France, et en Europe, la bourse ouvre du lundi au vendredi, de 9h à 17h30.  Aux États-Unis, c’est de 15h30 à 22h du lundi au vendredi également, heure française.

Tu ne pourras donc acheter tes actions qu’entre ces horaires, et pas à un autre moment.

Et maintenant, on investi !

Rentrons maintenant un peu plus dans les détails, et voyons concrètement pourquoi la bourse est si intéressante pour ton patrimoine.

Tu le sais, la bourse te permet d’acheter et vendre des instruments financiers. Mais attention, il y a une grande différence entre l’investissement long terme que nous allons voir ici, et le trading, qui est un métier à part entière et qui est complètement différent.

L’investissement long terme ne te prendra que quelques heures par mois au maximum, alors que le trading se fait au quotidien, et demande des connaissances beaucoup plus approfondies.

Pourquoi les entreprises décident d’entrer en bourse?

Gagner de l'argent en bourse

Lorsqu’une entreprise passe du privé au public, elle fait ce qu’on appelle une IPO (Initial Public Offering), comprenons par là qu’elle offre aux gens la possibilité de devenir actionnaires de l’entreprise, alors que ce n’était pas le cas avant.

La raison principale des introductions en bourse est que cela permet une levée de fonds conséquente pour l’entreprise. Plutôt que de passer par des banques, demander des prêts pour financer ses projets etc… la levée de fond permet de récupérer du capital « gratuitement », et ainsi de financer la croissance de l’entreprise.

Une IPO prend du temps, souvent entre 6 mois et 2 ans. Pour pouvoir être cotée en bourse, la société doit divulguer absolument tous ses chiffres et ses résultats. Cela nous donne une grande confiance à nous, les investisseurs, car nous aurons une visibilité totale sur tout ce que fait l’entreprise.

Attention, une IPO ne signifie pas que l’entreprise est forcément bonne et viable ! C’est à nous d’interpréter correctement les données qu’elle nous propose.

Pour quelles raisons faut-il investir?

La raison principale est qu’avec la bourse, tu vas pouvoir faire croitre ton patrimoine, et donc gagner (beaucoup) d’argent. Voici 2 stratégies pour gagner de l’argent en bourse :

  • Tu peux faire des plus-values, et ainsi viser des pourcentages de gain. Par exemple, tu achètes une action Apple à 100$, et tu la revends à 150$. Tu as donc fait un gain de 50%.
  • Une autre possibilité est d’acheter des actions à dividendes. Le dividende est une partie des bénéfices que l’entreprise te reverse, car en tant qu’actionnaire, elle souhaite te remercier pour ton investissement et te fait donc participer à ses gains.

Cette deuxième stratégie est très intéressante, car peu importe ce que fait le cours de l’action (baisse ou hausse), le dividende est versé quoi qu’il arrive. Tu as donc un revenu régulier qui rentre.

Par exemple, une action à 100€ qui paie un dividende de 5€ t’offre un rendement de 5%. Pas mal par rapport au livret A non ?

Le livret A justement, parlons-en…

Le problème majeur du livret A, est qu’il ne te protège pas de l’inflation. L’inflation est calculée en faisant la moyenne de l’évolution des prix des biens de consommation.

Le taux du Livret A, à l’heure où j’écris ces lignes, est de 2% (il était de 0,5% jusqu’en 2022).

L’inflation elle, était de 1,8% en 2018, 1,1% en 2019, 0,5% en 2020, à cause de la crise liée au Covid, 1,6% en 2021 et à ce jour 5,8% en 2022.

Tu vois rapidement où est le problème. Le rendement du Livret A est inférieur à la montée des prix. Chaque année, tu perds donc du pouvoir d’achat, sans t’en rendre compte.

La bourse te permet de dépasser largement l’inflation, et donc de voir ton pouvoir d’achat augmenter avec les années, c’est quand même mieux non ?

Quels actifs choisir pour ton portefeuille?

investissement, investir, investisseur

Maintenant que tu fais partie de ceux qui savent comment battre l’inflation, voyons sur quels actifs investir en bourse.

Les actions

Une action, tu l’as compris, est une petite part d’une entreprise. Toute personne qui en détient, devient par la force des choses un tout petit peu propriétaire de l’entreprise. Tu détiens en quelque sorte une fraction du capital. Tu as même le droit de voter à l’assemblée générale, mais tu n’auras évidemment aucun impact, vu les millions d’actions que les sociétés mettent en circulation.

Il y a des grands fonds d’investissement qui sont actionnaires et parfois même l’état. Tu as sûrement déjà entendu que « l’état français est actionnaire majoritaire » de telle ou telle société. C’est de cela qu’il s’agit, ils détiennent par exemple 14% du total d’actions disponibles, alors que toi tu en détiens 0,0000000000001 %.

C’est avec ces actions que tu vas pouvoir toucher des dividendes. La meilleure chose à faire pendant tes premières années d’investissement, c’est de ne pas dépenser les dividendes que tu reçois, mais de les utiliser pour racheter de nouvelles actions.

Tu as des actions qui te paient un dividende. Ce dividende, tu l’utilises pour racheter plus d’actions, qui mécaniquement te verseront encore plus de dividendes, avec lesquels tu achèteras encore plus d’actions, et ainsi de suite.

Pas besoin d’être un génie pour voir que c’est hautement lucratif !

Les obligations

Pour les obligations, on inverse les rôles. C’est toi qui deviens le prêteur. Une obligation est un titre de créance, qui comporte une durée et un taux d’intérêt. En investissant dans une obligation, tu vas prêter par exemple 500€ à Netflix, pendant 3 ans et à un taux de 3%.

Ils te paieront 15€ chaque année, et au bout des 3 ans, ils te rendront tes 500€. Tu les auras ainsi transformés en 545€.

Très souvent, les états émettent des obligations, et tu peux ainsi prêter ton argent à un état (un comble non ?).

Les obligations sont notées de AAA (peu risquées) à D (très risquées). À toi de calculer le ratio risque/rendement que tu es prêt à prendre.

Il est communément dit que les obligations sont moins risquées que les actions, car si une entreprise fait faillite, elle remboursera en premier ses dettes, donc ses obligations, et ensuite ses actionnaires (qui soyons clair, ne reverrons pas leur argent).

Je te partage ici un avis purement personnel, mais les obligations n’ont que peu d’intérêt depuis quelques années. Les taux d’intérêts offerts sont très bas, et en face, les bonnes actions augmentent à grande vitesse. Cependant, il est important que tu saches ce que sont les obligations tout de même, te voilà maintenant informé.

Les ETF’s

Le nom complet est Exchange Traded Fund (FNB en français). Un ETF agît comme un panier d’actions, qui te permet d’investir dans plein de sociétés à la fois, et ainsi de te diversifier.

Les ETF sont émis par des fonds de placement, tels que Amundi, Lyxor, BlackRock, Vanguard, et ils suivent la performance de ce qui les compose. Par exemple, tu ne peux pas acheter le S&P 500, qui est l’indice de référence aux États-Unis et qui regroupe les 500 plus grandes entreprises américaines.

En revanche, tu peux acheter un ETF qui réplique exactement le cours de l’indice S&P 500, et ainsi investir indirectement dans les 500 plus grosses entreprises américaines. Ça te permets une belle diversification, et de beaux gains, sachant que les S&P 500 gagne en moyenne 10% par an (rappelle-toi de l’intro de ce guide, ça commence à s’éclaircir dans ta tête pas vrai ?)

Les différents ETF’s

On retrouve 2 types d’etf’s :

Les ETF’s distribuants. Reprenons notre exemple du S&P 500. Sur les 500 entreprises qui le composent, beaucoup versent un dividende. Il est donc normal que tu le récupères aussi. L’ETF distribuant va donc te verser un dividende en cash sur ton compte en bourse, agissant ainsi comme une action classique. En Belgique et en France, les impôts sur les dividendes sont de 30%. Tu recevras donc un dividende moins les 30% de taxe.

Les ETF’s capitalisants. Contrairement aux distribuants, ces ETF conservent les dividendes reçus par les entreprises et les réinvestissent directement dans l’ETF lui-même. Ce système fonctionne selon le principe des intérêts composés, vu plus haut avec le système de réinvestissement des dividendes. Chaque fois que le fonds d’investissement réinvesti les dividendes, il en gagne un peu plus l’année d’après, car le capital investi est de plus en plus gros.

Tu ne recevras donc pas directement ces dividendes, et tu ne paieras donc pas les impôts dessus ! Tu n’en paieras que le jour où tu revends l’ETF, et à la fin, ça fait moins que si tu en avais payé sur chaque dividende versé, car seule la plus-value sera prise en compte

Deviens un investisseur intelligent

Il y a quelques règles à suivre pour que ton investissement se passe sans encombre. Je t’en liste 3 ici.

1 – Investis l’argent dont tu n’as pas besoin

La première est d’investir uniquement ce que tu ne prévois pas d’utiliser dans les 5 à 10 prochaines années. À toi de calculer ce que ça fait comme pourcentage de tes revenus ou de ton épargne déjà disponible.

Tu vas donc d’abord devoir préparer ton épargne de sécurité. Il est conseillé d’avoir au moins 6 mois de « cout de ta vie » d’avance pour faire face à d’éventuels imprévus. En effet, ce serait dommage de devoir vendre tes actions à un mauvais moment, juste parce que ta voiture a cassé ou que tu dois réparer ta toiture.

Tu peux stocker cet argent sur un livret ou un compte épargne, l’objectif ici n’étant pas de le faire fructifier mais simplement qu’il soit disponible rapidement

2 – Renseigne-toi

La deuxième règle, est de te renseigner un maximum avant d’investir ton argent dans telle ou telle chose. Analyse par toi-même, ne crois pas aveuglément un analyste connu ou un youtubeur qui a l’air sympa. Tu es le meilleur juge de tes investissements.

Si tu suis aveuglément l’avis des autres, tu investiras sans certitudes, et tu changeras d’avis tous les trois jours, crois-moi !

3 – Vérifie l’utilité de ton investissement

Il est aussi intéressant de voir si l’action dans laquelle tu veux investir aura toujours une utilité dans le futur. Aura-t-on toujours des iphones ? Probablement. Les gens boiront du Coca ? Sûrement oui. Est-ce qu’on utilisera toujours autant d’essence ? La question mérite d’être posée…

À toi d’estimer ton risque/rendement, comme toujours!

Prépare ta stratégie

stratégie, rentable

Je ne peux pas savoir si tu vas passer 4h par jour à suivre les marchés, ou si tu n’as pas le temps et que tu ne vas y consacrer que quelques minutes par semaine ou par mois.

Ce qui compte, c’est que tu connaisses ta stratégie à l’avance. Ça t’évitera un tas de biais psychologiques qui peuvent fausser tes décisions, et tu te sentiras beaucoup plus à l’aise quand le marché fera des mouvements brusques, dans un sens comme dans l’autre.

Sache qu’une règle d’or s’applique : moins tu es actif sur ton portefeuille, mieux il s’en portera. Sélectionne des entreprises de qualité, et le marché fera la performance, pas toi.

Diversifie tes investissements

Si tu devais confier une grande somme d’argent à quelqu’un, tu donnerais tout à une seule et même personne ? Ou bien tu donnerais un peu d’argent à plusieurs personnes, histoire que si l’une d’elle te fait faux bond, tu récupères quand même quelque chose auprès des autres ?

En bourse, c’est la même idée. Tu vas devoir investir dans plusieurs entreprises, afin de lisser ton risque. Tu peux diversifier par secteur, et au sein même de ces secteurs, tu peux diversifier également en choisissant plusieurs actions par secteur. Il en existe 10, je te les donne ici :

Technologie, finance, énergies, consommation de base, consommation discrétionnaire, industrie, santé, matériaux, immobilier et communications.

Je te recommande d’avoir une trentaine d’actions dans ton portefeuille quand tu es débutant. Cela te permettra d’avoir à peu près 3% de capital investi par action. En cas de faillite de l’une d’entre elles, tu ne perdras que 3% de ton capital total, ce qui n’est absolument pas dramatique.

Ta vision est déterminante

Je me répète, mais la vision long terme est ultra importante en investissement. Pas de trading ici, rien que des stratégies qui visent un résultat sur plus de 20 ans. Pourquoi ?

résultats

Sur ce graphique, tu vois que les crises ont parfois fait baisser le marché (2000, 2008, 2020). Si tu investis sur du court terme, tu peux tomber à un très mauvais moment, et perdre 50% de ton capital en seulement quelques semaines.

Cependant, tu vois aussi que sur des dizaines d’années, le marché a toujours rattrapé les baisses dues aux crises, et il les a même largement dépassées ! La montée est tellement puissante que les crises apparaissent comme de tout petits creux au milieu d’une énorme pente ascendante.

Si tu respectes ta vision long terme, et que tu n’essaies pas de devenir riche en cinq minutes, ta courbe sera celle que tu vois sur l’image. Si ta vision n’est pas bonne, attends-toi à des secousses !

Comment choisir tes actions

Maintenant, il est temps de voir comment repérer les bonnes actions, celles qui te feront gagner de l’argent. Il y a plus de 90 000 sociétés cotées en bourse, et toutes ne se valent pas… Tu vas donc devoir sélectionner celles qui t’accompagneront pendant toute ta vie d’investisseur.

Pour ça, il existe deux grands piliers : l’analyse technique, et l’analyse fondamentale.

L’analyse technique

L’analyse technique est basée sur l’utilisation de graphiques. Tu as certainement déjà vu des bougies vertes qui montent et des rouges qui descendent. On utilise l’analyse technique pour essayer d’anticiper les mouvements du marché, et pour cela, il existe une multitude d’indicateurs, qui t’aident dans cette prise de décision.

Autant te le dire tout de suite, ce n’est pas utile pour ce qu’on voit ici. Les traders l’utilisent au quotidien, et tu auras tout le loisir d’apprendre l’analyse technique le jour où tu te mets à l’investissement court terme. Sur du long terme, le timing a très peu d’importance, et on va tout de suite se focaliser sur l’autre pilier, qui est lui indispensable.

L’analyse fondamentale

L’analyse fondamentale sert à estimer la valeur intrinsèque d’une action. Comme je te l’ai dit plus haut, lors d’une introduction en bourse, la société doit transmettre l’intégralité de ses données financières. Tu vas donc observer et analyser ces données, en regardant le chiffre d’affaires, le résultat net, le contexte macroéconomique actuel ainsi que le secteur dans lequel évolue la société.

Cette analyse fondamentale est essentielle quand tu investis sur le long terme, car rappelle-toi, tu vas sélectionner des actions que tu vas certainement garder 20 ans et plus dans ton portefeuille. Il vaut mieux bien les choisir…

Quels chiffres regarder?

Pour te guider dans cette analyse, voici quelques chiffres que je regarde personnellement avant de choisir une entreprise dans laquelle je vais investir.

  • Le bénéfice net : C’est une des manières les plus simples pour voir si l’entreprise se porte bien. Un bénéfice net (donc après dépenses, impôts etc…) constant ou en croissance est un bon signe.
  • Le bénéfice par action (BNA) ou Earnings per share en anglais : il se calcule en prenant le bénéfice net divisé par le nombre d’actions en circulation. Tu peux le comparer sur plusieurs années. Plus il monte, mieux c’est. Les entreprises font aussi souvent un BNA prévisionnel, qui te permet de voir les bénéfices qu’ils pensent obtenir sur les années à venir.
  • Le ratio de versement du dividende : si le dividende versé par l’entreprise ne représente qu’une petite partie de ses bénéfices, alors c’est que sa santé est excellente.

Petit exemple : L’entreprise x a un bénéfice net par action de 10€. Elle verse chaque année un dividende de 4€. Elle ne verse donc que 40% de ses bénéfices aux actionnaires, et a donc une marge de sécurité énorme en cas de « mauvaise année », et pourra verser son dividende sereinement, sans s’endetter.

Warren Buffett dit que sous 60% de versement, les chiffres sont bons. Faisons-lui confiance. Il en existe plein d’autres, mais ce serait trop long à développer ici. Tu peux évidemment nous envoyer un message si tu as des questions par rapport à ce sujet, on y répondra avec plaisir !

Quelques sites utiles

Tu trouveras plein d’informations sur les chiffres des actions, obligations et ETF sur les sites de zonebourse, boursorama, yahoo finance et investing.com

Comment passer un ordre en bourse ?

Ça y est, tu as maintenant choisi une ou plusieurs entreprises dans lesquelles tu souhaites investir, il est temps de te rendre sur le site de ton courtier en bourse, et d’acheter ! Tu vas avoir le choix entre ces différents ordres à placer :

L’ordre d’achat au marché

Il te permet d’acheter ton action tout de suite, au prix actuel du marché. Ça ne prend que quelques secondes. Il faut bien évidemment le faire quand la bourse est ouverte, rappelle-toi des horaires dont on a parlé au début de ce guide. Il fonctionne aussi pour revendre tes actions quand tu le souhaites (ce sera alors vente au marché).

L’ordre d’achat à cours limité 

Avec celui-ci, tu fixes un prix maximum que tu es prêt à payer pour acheter tes actions. Par exemple, le cours actuel est de 100€, mais tu aimerais avoir l’action à 90€. Tu places donc un ordre à cours limité à 90€, qui ne sera déclenché que le jour où l’action arrive à ce prix.

L’ordre de vente à cours limité

Il te servira lui à revendre tes actions plus cher, à un prix que tu auras décidé à l’avance. Par exemple, tu veux vendre ton action achetée à 90€ à 150€, tu peux donc placer un ordre de vente à cours limité à ce prix.

Sache qu’en investissement long terme, le plus utile reste l’ordre au marché. La puissance de la bourse est telle, que si tu fais bien les choses, grappiller 5-10€ aujourd’hui ne changera rien par rapport aux pourcentages énormes que tu gagneras sur 20 ans. Alors ne te prends pas la tête et gagne du temps !

Pour conclure

Te voilà maintenant prêt à acheter tes premières actions, obligations et ETF’s ! Rappelle-toi que le temps est ton allié, et que plus tu investiras longtemps, plus les intérêts composés feront leur effet, et te permettront de faire exploser ton patrimoine. Alors si tu ne t’es pas encore lancé, il est grand temps d’appliquer tout ce que tu viens de lire.

Il existe de nombreuses stratégies d’investissement, qui, selon ton profil, te permettront de progresser rapidement dans le monde de l’investissement. Tu en retrouves plusieurs ici, sur notre site, je t’invite à les lire attentivement et à t’inspirer de celle qui te convient le mieux.

En attendant, je te souhaite les meilleurs investissements du monde, et j’espère que ce guide t’as ouvert les yeux sur la puissance de l’investissement en bourse

À ta réussite !

>> Pour aller plus loin, tu peux consulter notre espace “formations” en cliquant ici

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.